Faux Rhum sur les concerts et festivals

toutes les infos et les dates dans l'ouest
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une fête techno autorisée en Loire-Atlantique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pOusSinUs
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1083
Age : 34
Localisation : nantes - paris
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Une fête techno autorisée en Loire-Atlantique   Mar 23 Sep - 12:04

Une fête techno autorisée en Loire-Atlantique



La préfecture de Région donne son accord pour une fête techno de 5 000 teufeurs maximum. Elle se déroulera samedi prochain, en Loire-Atlantique, dans la friche industrielle du Carnet, à Frossay. : Archives Ouest-France



La préfecture autorise un mini teknival, le week-end prochain, entre Nantes et Saint-Brevin. La jauge est fixée à 5 000 teufeurs maximum. Bien encadrés par les forces de l'ordre.
L'information a fuité, malgré la volonté des autorités et des organisateurs de ne pas trop ébruiter cette première en Loire-Atlantique. Même les forums de teufeurs sur Internet sont muets. La préfecture communiquera seulement aujourd'hui.

Samedi soir, le site du Carnet, à Frossay, accueillera bien un petit festival de musique techno. Un rassemblement officiel et non « sauvage » dans cette friche industrielle en bord de Loire. Cette fête est dimensionnée pour 5 000 teufeurs maximum. Elle est autorisée et encadrée par la préfecture. L'État prend une partie des frais d'organisation à sa charge, notamment ceux liés à la sécurisation de la fête.

« Rassemblement apaisé »

La gendarmerie départementale, une équipe cynophile, plusieurs escadrons de gendarmes mobiles et des équipes de secours seront sur place pour éviter les débordements. Un nettoyage du site est également programmé. Ce dispositif exceptionnel a été calé, hier après-midi, en préfecture, à Nantes.

Pas question d'ameuter toutes les troupes, rien à voir avec un gros teknival de 20 000 à 30 000 teufeurs. « C'est un rassemblement que l'on souhaite apaisé. Moins il y aura de monde, mieux cette fête se déroulera pour tout le monde : teufeurs, organisateurs, préfecture, forces de l'ordre et riverains. On veut vraiment éviter que cela ne s'enflamme », commente un proche de l'organisation. « C'est un rassemblement à vocation départementale au niveau des sound-systems. Pas de sonos extérieures à la Loire-Atlantique », assure-t-on.

Ce mini teknival est le fruit des négociations entre la préfecture de Région et le collectif Korng'h'eol, amorcées fin juin. Ce collectif fédère les sound-systems de l'Ouest. Juste avant l'été, le préfet avait interdit un important teknival revendicatif et festif, déjà prévu à Frossay. Il s'était alors engagé à réfléchir à l'organisation de quatre à cinq fêtes techno par an dans les Pays de la Loire. Une par département.

Le mauvais souvenir des riverains

À l'époque, dans un communiqué, Korng'h'eol évoquait des fêtes multisons « à vocation départementale et à taille humaine ». Cette organisation encadrée va-t-elle rassurer les riverains du Carnet ? Pas totalement, mais sans doute un peu. Sans forcément se réjouir, beaucoup avouaient en juin leur préférence pour des rassemblements autorisés. « C'est plus le bazar quand les rave-party sont interdites, estimait une habitante d'un village. Les gendarmes bloquent les routes d'accès. Les jeunes cherchent alors à passer par tous les moyens, en traversant les champs et les marécages. Là, ça devient dangereux. »

Pour d'autres, le refus était catégorique. « Entendre des boum-boum à 500 m de nos fenêtres, non merci », dénonçait un voisin aux premières loges. « Si on habite à la campagne, c'est pour être tranquille. » Ici, on garde le souvenir amer des saccages de la rave-party sauvage de 2004 et de la partie de cache-cache entre gendarmes et teufeurs. Justement, c'est ce que veulent désormais endiguer les organisateurs et la préfecture.

Agnès CLERMONT

et Christophe JAUNET.

_________________
RieN n'ArRete un PEuplE qUi dAnSe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://festival.kanak.fr
pOusSinUs
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1083
Age : 34
Localisation : nantes - paris
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Une fête techno autorisée en Loire-Atlantique   Mar 23 Sep - 22:34


_________________
RieN n'ArRete un PEuplE qUi dAnSe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://festival.kanak.fr
pOusSinUs
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1083
Age : 34
Localisation : nantes - paris
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Une fête techno autorisée en Loire-Atlantique   Mar 23 Sep - 22:35

Sounds systems confirmés :

Pironoise
URSS
CKD
AK44
DRS
SOS
DKROCHES
Migralouest
HYDROPHONICS
Pyskokats
44 en kval
Narvalatek
kataklysme
K14
Pikrates
Teknophiles
Narvalatek
Sos6tm

_________________
RieN n'ArRete un PEuplE qUi dAnSe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://festival.kanak.fr
djoul
ViVa la FieSt@ !
ViVa la FieSt@ !
avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : ancenis-coueron
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Une fête techno autorisée en Loire-Atlantique   Jeu 25 Sep - 19:31

Bien d' trop de sound system pour ne pas dépasser les cinq milles
personnes !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pOusSinUs
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1083
Age : 34
Localisation : nantes - paris
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: Une fête techno autorisée en Loire-Atlantique   Ven 26 Sep - 17:01

Les premiers sound-systems sont arrivés hier au Carnet, à Frossay. Le site est ceinturé par des grilles. La fête techno, autorisée pour 5 000 teufeurs, débute cet après-midi, jusqu'à dimanche.

Plus loin, un autre message encore moins sympathique accueille les raveurs. La préfecture a autorisé ici, en bord de Loire, une fête techno de 48 heures, contre l'avis de la mairie (lire ci-dessous). L'autorisation vaut pour 5 000 teufeurs. Hier après-midi, les autorités et les organisateurs ont fait l'état des lieux. Cette immense friche a été ceinturée.

Des grilles de 2 m de haut balisent l'entrée, empêchent d'approcher du fleuve et du marécage. Des bottes de paille délimitent le parking. « Non, la présence des gendarmes ne gâche pas la fête, remarque Guillaume, membre d'un sound-system. On s'en fiche à vrai dire. »

« Un micro village »

Mais s'ils peuvent éviter de les croiser, c'est pas plus mal. « On préfère venir tranquillement la veille, on peut s'installer. Si on arrive au dernier moment, on est fouillé et les chiens passent dans les camions. » Les forces de l'ordre seront très présentes tout le week-end, notamment avec des chiens spécialisés dans les stupéfiants. Un PC sécurité est aussi prévu, avec pompiers, Croix Blanche, Médecins du monde.

Dans un coin, Julien a commencé à vider son camion. Structure métallique, spots, laser, déco, machine à fumer et des kilos de sons. Pour l'instant, pas question de faire du bruit. « C'est interdit. Mais à 16 h vendredi, on branche le son, et là c'est parti ! » s'enthousiasme déjà Guillaume. Une dizaine de scènes seront disposées dos au fleuve. Les teufeurs vont prendre les décibels en pleine tête. « C'est un micro village, décrit Guillaume. On vient, on repart, on doit rien à personne. »

À l'arrière de son camion, au-dessus du matériel, Julien a aménagé un lit. « On a fait nos courses et on habite dans nos camions. » Comment tiennent-ils debout pendant deux jours non-stop ? « Avec l'alcool, c'est clair », avoue Guillaume. La drogue aussi ? « On sait bien qu'il y a de la drogue, admet Julien, mais comme ailleurs, comme en boîte de nuit ou dans les rues de Nantes. » Tous deux dénoncent l'image de « délinquants » ou de « sauvages » qui colle à la peau des raveurs.

Ils n'apprécient pas forcément les grands teknivals qui drainent plusieurs milliers de teufeurs... et des dealers. « Les débordements, les faits divers, ce n'est pas bon pour notre image et celle de notre musique. » Julien préfère ces « petites fêtes à dimension humaine, comme ici. Au final, on est moins embêtés. »

_________________
RieN n'ArRete un PEuplE qUi dAnSe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://festival.kanak.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une fête techno autorisée en Loire-Atlantique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une fête techno autorisée en Loire-Atlantique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Batterie-Fanfare de la Côte Sauvage (Loire-Atlantique)
» OUDON BLUES FESTIVAL à Oudon (Loire-Atlantique)
» fête du luma à cluis 1er mai
» Fête du cidre Le Temple de Bretagne 44
» Guitariste cherche groupe 44

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faux Rhum sur les concerts et festivals :: SOIREES :: *** Concerts et festivals dans l'Ouest *** :: :> soirées passées :: * 2008 * :: Soirées électro 2008-
Sauter vers: